Les pertes, les deuils
et les renoncements

Choississez une ville:

Choisissez une ville

  • Choisissez une ville
  • Montréal

Animé par: Louise Racine

TRA, Thérapeute en Relation d'aide

Voir la biographie

Spécialiste de l’accompagnement du deuil, animatrice et conférencière et forte de son expérience de 25 ans comme animatrice d’ateliers dans le milieu communautaire, pastoral et scolaire, elle travaille maintenant au Centre de Relation d’Aide de Montréal comme formatrice, coach, animatrice et anime un cours offert aux thérapeutes sur l’accompagnement du deuil, cours qu’elle a créé. Référée et reconnue comme spécialiste du deuil au Québec, elle se distingue avec l’Approche non directive créatrice.

Les nombreux postes qu’elle a occupés depuis 30 ans ont alimenté sa recherche sur la mission de vie. Louise Racine incarne sa propre mission, ce qui l’amène à donner un sens à sa vie tout en créant et en apportant une contribution au monde. Elle a une foi profonde en l’être humain et est convaincue que chaque être a quelque chose d’important à apporter au monde de par sa nature profonde et son unicité. Elle a à cœur d’aider les gens à découvrir ce qu’ils portent comme trésor et donc comme mission.​

Les pertes, les deuils et les renoncements

Nous sommes tous à un moment dans notre vie confronté à des pertes (la perte d’un animal qui nous a comblés), des deuils (réalité d’une vie qui bascule après la perte d’un enfant), des séparations (le choc du conjoint qui annonce que c’est fini), des déménagements (quitter un pays, un milieu qu’on aime, changement de travail), des étapes de vie (le passage de la vie de jeune fille à la réalité d’être maman, la retraite, notre corps qui change avec le vieillissement), etc. Mon expérience comme spécialiste du deuil me fait voir combien c’est parfois difficile de vivre ces transitions. Au moment où l’on perd, on voudrait arrêter de souffrir et passer rapidement à autre chose. Colette Portelance nous dit que l’ANDC n’est pas une approche de l’extraction, mais de l’acceptation. Le plus difficile à accepter quand je viens de perdre un enfant ou que je viens d’être laissé après 40 ans, c’est accepter de perdre et de souffrir. Et pourtant, après l’avoir vécu ou d’avoir vu autour de nous des gens qui s’en sont sortis, nous prenons conscience qu’accepter de ressentir cette douleur, accepter de s’ouvrir, d’en parler, d’être consolé, de sortir de l’isolement seront des pistes pour favoriser le processus d’acceptation.

Lors de cette conférence-atelier, vous serez invité à :

- Prendre conscience de la perte actuelle que vous portez, apprendre à mettre des mots.

- Comprendre votre processus, les résistances qui vous font souffrir et les étapes.

- Partager avec d’autres qui, comme vous, vivent des pertes

- Identifier les ressources et les pistes qui peuvent favoriser un lâcher-prise ou un laisser partir.

S’accueillir dans son processus de pertes et ressentir la douleur de la perte nous permets par la suite de ressentir encore plus le plaisir et de contacter la vie qui circule en nous. Je vous invite donc à cette conférence-atelier pour mieux choisir la vie!

© 2018 Centre de relation d’aide de Montréal inc. CRAM, ANDC, APPROCHE NON DIRECTIVE CRÉATRICE & le Service ANDC-AIDE sont des marques de commerce (MD). Tous droits réservés.