Actualités

Choisir ses relations avec soin

Choisir ses relations avec soin

« ­Aime ton prochain comme ­toi-même, » disait ­Jésus à ses disciples. Cela ­signifie-t-il que, au nom de l’amour, vous devez entrer en relation avec tout le monde et fréquenter aussi les personnes qui vous causent du tort et qui ont sur vous une influence néfaste ? ­Pas du tout. Ce que je pense de ce que nous dit ­Jésus –et cela n’est pas une question de croyance religieuse –, c’est qu’il est essentiel de vous aimer suffisamment pour choisir des relations qui vous aident à grandir intérieurement et un entourage bénéfique pour vous.

Votre plus grand pouvoir comme personne humaine est celui du choix. Même quand vous ressentez de l’impuissance, vous avez toujours la possibilité de choisir entre la résignation, la lutte, l’action créatrice ou le -lâcher-prise. Quand vous affirmez que vous n’avez pas le choix, c’est tout simplement que vous avez choisi de ne pas choisir, parce que vous vous sentez coupable ou que vous avez peur de déplaire, peur du conflit, peur du jugement ou peur de l’effort. Dans ces -cas-là, vous laissez les événements et les autres diriger votre vie et, lorsque tout ne se déroule pas comme vous le voulez, vous vous placez probablement en victime.

Le fait que le pouvoir du choix s’accompagne toujours de la responsabilité explique pourquoi vous préférez parfois ne pas arrêter de choix plutôt que d’user de ce pouvoir qui vous est octroyé. Devenir responsable de votre vie signifie qu’en arrêtant des choix, vous ne pouvez plus blâmer les autres pour vos erreurs, vos déceptions, vos frustrations et vos malheurs. Vous devez en assumer la responsabilité. Parfois, je le concède, il est extrêmement éprouvant d’effectuer un choix, précisément quand il s’agit de choisir nos relations. Prisonniers de la peur de perdre, de la culpabilité, de la peur du jugement et des « il faut que… », nous nous sentons très mal à l’aise de prendre une distance par rapport à certaines personnes, même si cette distance est justifiée du fait qu’elles ne nous respectent pas ou parce qu’elles déclenchent continuellement nos blessures. Si c’est votre cas, il sera très utile de vous rappeler la condition indispensable pour que vos choix soient justes : ils doivent impérativement être faits par amour pour vous et non parce que vous avez peur de déplaire ou de blesser, ou que vous voulez vous venger. Il ne s’agit aucunement de rejeter, de punir, de juger les autres ou de vous placer en supérieur par rapport à eux, mais de vous aimer assez pour pouvoir discerner ce qui convient à votre évolution et à votre bonheur, et ce qui ne vous convient pas.

Comment savoir si vos choix concernant les attitudes et les comportements à adopter dans vos relations sont effectués d’une manière juste et non défensive ? -Si vous agissez par amour de vous, vous vous sentirez en paix. De plus, -croyez-le ou non, vous arriverez avec le temps à ressentir de l’amour pour la personne irrespectueuse -vis-à-vis de laquelle vous prenez une distance. Vous n’éprouverez aucun ressentiment ni aucun désir de vengeance par rapport à elle parce que vous aurez accordé de l’importance à vos blessures et à vos besoins. Vous vous serez enfin respecté et choisi. Vous agirez pour vous et non contre elle.

Le proverbe suivant montre bien la puissance trop souvent inconsciente de l’influence de notre entourage sur notre psychisme : « -Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es. » -Vous savez à quel point ce proverbe s’applique bien aux enfants et aux adolescents. Si vous êtes parents, votre responsabilité consiste à vous assurer que vos enfants choisissent des amis dont l’influence leur est bénéfique, une influence en accord avec les valeurs que vous voulez leur transmettre. L’influence de l’entourage apparaît aussi évidente chez les alcooliques et les toxicomanes. Si ces personnes veulent se libérer de leur dépendance à l’égard de l’alcool ou de la drogue, elles doivent impérativement s’éloigner de leurs anciens amis et développer de nouvelles relations.

Étant donné la puissance de l’influence inconsciente de l’entourage et de l’environnement sur tous les êtres humains, il est clair que, dans un couple, la question du choix des relations de chacun et des relations du couple avec l’extérieur s’impose. Certains amis contribuent à conforter les conjoints dans leur engagement mutuel. D’autres sèment le doute en eux et les éloignent de leur objectif de départ qui était de construire ensemble une relation solide et durable dans le respect des différences de chacun.

Je ne saurais dire à quel point le choix conscient de vos relations est important pour trouver la sérénité. C’est pourquoi je vous encourage à fréquenter surtout les personnes qui vous révèlent le meilleur de -vous-même.

C’est un fait, certaines relations vous tirent vers le bas. Vous en sortez vidé, sinon, selon certaines situations, profondément perturbé. Ces relations vous éloignent de vous. Vous les entretenez souvent par peur de vous retrouver seul, d’être jugé ou de blesser. Avec ces personnes dont l’influence sur vous est néfaste, inutile d’essayer de jouer au missionnaire, de vous placer en supérieur, de tenter de les convertir à vos valeurs ou de vouloir les changer. -Respectez-vous assez pour choisir des amis qui vous élèvent et non des amis qui vous rabaissent et détruisent bien involontairement vos rêves et ce qu’il y a de plus beau en vous.

-Entendons-nous bien. Je ne dis pas ici que vous devez vous éloigner des autres chaque fois que vous ressentez des malaises par rapport à eux. Je ne vous encourage pas à fuir vos relations, mais à les choisir, ce qui est bien différent. -Croyez-moi, aimer son prochain comme -soi-même ne signifie pas qu’il faille fréquenter indifféremment tout le monde, mais plutôt respecter chaque personne et l’accueillir telle qu’elle est dans le respect inconditionnel de ce qu’on est. Il y a des personnes que nous préférons garder à distance alors que d’autres, par leur présence, nous font fleurir, et ce, même si parfois elles déclenchent nos blessures.

Donc, pour prendre soin de vous, je vous encourage à faire le tri dans vos relations, à bien les choisir et à décider maintenant de votre degré d’investissement ainsi que de la manière de vous investir dans chacune d’elles. Choisissez aussi vos relations en tant que couple. Cela vous amènera sûrement à vous rapprocher de certaines personnes et à prendre un recul par rapport à d’autres. Surtout, ne jugez ni ne rejetez les personnes dont vous choisissez de vous distancier. N’agissez pas sur la défensive, mais soyez motivé par un souci d’amour de -vous-même et de respect de votre engagement envers vous et envers votre conjoint.

L’important est de ressentir une profonde paix en vous dans chacune de vos relations. Si vous n’éprouvez pas cette paix, cela signifie sans doute que vous agissez en contradiction avec votre ressenti et que vous vous trahissez. Que le sentiment de paix intérieure soit votre phare et votre baromètre dans chacune de vos relations personnelles et professionnelles ! -Qu’il soit assez intense pour vous permettre de vous affirmer dans le respect non négociable de la personne que vous êtes.

© 2022 Centre de relation d’aide de Montréal inc. CRAM, ANDC, APPROCHE NON DIRECTIVE CRÉATRICE & le Service ANDC-AIDE sont des marques de commerce (MD). Tous droits réservés.