Actualités

Au coeur de l'intelligence

Au coeur de l'intelligence


L’intelligence n’est pas qu’une question de savoir et de connaissances théoriques. Pour mieux communiquer, il faut savoir être à l’écoute des autres et s’adresser à leur type d’intelligence dominant.

QU’EST-CE QUI CARACTÉRISE UNE PERSONNE INTELLIGENTE ?
C’est lorsque j’ai commencé ma carrière d’enseignante auprès des adolescents en 1964 que je me suis posé cette question pour la première fois. J’avais 21 ans. Les expériences d’échecs, d’infériorisation et d’autodévalorisation de certains de mes élèves me confrontaient quotidiennement à un sentiment d’impuissance que je cherchais à dépasser par une recherche de compréhension de leur vécu et par un questionnement de mon approche pédagogique auprès d’eux. Ces jeunes manquaient manifestement d’intérêt pour la matière que j’enseignais. Pourtant, plus je les écoutais, plus je cultivais la conviction profonde que cette absence d’intérêt n’était pas causée par un manque d’intelligence de leur part, mais par un manque évident de motivation. Leur expérience d’apprentissage à l’école n’était visiblement pas agréable. Sachant que lorsqu’une expérience n’est pas agréable à vivre, nous n’avons pas envie de la répéter, il me fallait trouver le moyen de rendre plaisant l’enseignement des notions que je voulais leur transmettre pour leur donner le goût d’apprendre. Mais comment?

Des années d’écoute de leurs intérêts dans la vie, des années de relation authentique avec eux, des années d’observation de leurs réactions devant les activités que je leur proposais m’ont fourni des informations importantes à propos de ce qui pouvait les motiver. J’ai pu constater qu’ils n’avaient pas tous les mêmes intérêts ni les mêmes curiosités et que leur soif de connaissance ne portait pas tous sur les mêmes sujets. Je peux aujourd’hui résumer par une phrase d’Albert Einstein le résultat de mes recherches empiriques auprès de ces jeunes qui m’ont tant apporté : « out le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson à sa capacité à grimper à un arbre, il vivra toute sa vie en pensant qu’il est stupide ».

J’ai compris au cours de ces précieuses années d’enseignement aux adolescents que pour motiver une personne à quoi que ce soit, il est indispensable de passer par la porte de ce qui la touche personnellement. Comment savoir ce qui rejoint un élève au point d’éveiller sa motivation à apprendre sinon par l’écoute, l’observation et l’acceptation des différences ? C’est par ces trois moyens que j’ai pu découvrir qu’il existe différentes manières d’appréhender la réalité et que ces manières dépendent du type dominant d’intelligence qui caractérise chacun d’entre nous. Certains ont développé une intelligence plutôt sensitive, d’autres une intelligence rationnelle alors qu’un troisième groupe se distingue par une intelligence prioritairement pratico-pratique. Aucun type d’intelligence n’est supérieur aux autres et, comme société, nous serions lourdement pénalisés si nous étions privés de l’un d’entre eux. Que ferions-nous, en effet, sans nos artistes, sans nos travailleurs manuels et sans nos scientifiques?

Malheureusement, certains milieux scolaires, familiaux et sociétaux survalorisent l’intelligence rationnelle au détriment des deux autres, ce qui a pour conséquences qu’il y a de plus en plus de décrochage scolaire et, surtout, que de nombreux adolescents grandissent avec la croyance qu’ils ne sont pas intelligents. Le pire est que cette croyance érode leur confiance en eux, leur confiance en la vie et leur confiance en leur capacité à réaliser leurs rêves.

Pour intéresser une personne, quelle qu’elle soit et à quoi que ce soit, il est fondamental de passer par sa porte. Si vous essayez d’entrer par sa fenêtre, vous ne serez jamais bienvenu chez elle. Sa porte, c’est son type d’intelligence. Un père me parlait récemment de ses difficultés relationnelles avec l’un de ses fils. Il ne comprenait pas que sa relation avec son cadet soit si fluide et si facile alors qu’en présence de son ainé, il se sentait maladroit, voire demeuré. Ce père doué d’une intelligence sensitive développée, comme celle de son fils cadet, n’arrivait pas à rejoindre son ainé qui lui se caractérisait par une intelligence principalement rationnelle. Il essayait d’entrer en relation avec ce fils en passant par sa propre porte plutôt que par celle, différente, de son enfant. Un changement notable s’est produit dans leur relation le jour où cet homme s’est mis à l’écoute de tout ce qui intéressait son fils ainé. Il a ainsi beaucoup appris sur lui et a pu, par la suite, la porte relationnelle étant ouverte, se faire accepter dans sa différence. Sur une base de respect des types d’intelligence, des liens qu’ils n’avaient jamais connus auparavant se sont créés entre eux.

À la suite de mes expériences de pédagogue sur le terrain, j’ai entrepris une recherche approfondie sur le thème de l’intelligence humaine par la voie des neurosciences. J’ai pu constater par les découvertes les plus récentes sur le cerveau humain que l’intelligence irrationnelle est aussi importante que l’intelligence rationnelle dans le fonctionnement d’un être humain et que le siège de l’intelligence n’est pas seulement dans la tête, mais surtout dans le coeur.

Dans mon livre Au coeur de l’intelligence, on constate que ce ne sont ni son savoir, ni ses diplômes, ni sa renommée, ni sa profession qui caractérisent une personne intelligente, mais ses qualités de coeur, sa capacité d’adaptation et son ouverture à apprendre et à donner incessamment dans les domaines qui l’intéressent. La lecture de cet ouvrage permet aussi de découvrir son type d’intelligence dominant et celui des personnes importantes de notre entourage, d’apprendre comment les intelligences rationnelle et irrationnelle interagissent entre elles pour faciliter l’activation de tous les neurones de son cerveau et l’exploitation de tous ses potentiels. Ce livre mènera directement au coeur de son intelligence, là où se trouvent des trésors insoupçonnés qui ne demandent qu’à s’épanouir, pour pouvoir donner le meilleur de soi-même et réaliser que, quels que soient notre âge, notre histoire et notre type d’intelligence, le monde a besoin de nous.

© 2022 Centre de relation d’aide de Montréal inc. CRAM, ANDC, APPROCHE NON DIRECTIVE CRÉATRICE & le Service ANDC-AIDE sont des marques de commerce (MD). Tous droits réservés.